Appel au vote utile à la veille du scrutin : “Votez et basta. Vous nous prenez pour des akbil ou quoi ?”

Le 16 mars dernier a commencé à se répandre sur Twitter – décidément – un slogan rapidement transfor…

 

Le 16 mars dernier a commencé à se répandre sur Twitter – décidément – un slogan rapidement transformé en hashtag, #tatavayapmabasgec (Tatava yapma, bas geç [Pas de bla-bla, vote et basta])1 ou simplement #basgec. Ces tweets sont souvent accompagnés de “caps”2, ces images de personnages célèbres, de scènes issues de film, d’éléments de culture populaire, etc. accompagnées d’une légende humoristique.
Dans ce cas précis,  les images produites incitent au vote utile, c’est-à-dire à donner sa voix au candidat qui a selon les intentions de vote mesurées, des chances de l’emporter sur l’AKP. Pour Ankara et Istanbul, les candidats sont nommément cités, tandis que pour le reste du pays circulent des cartes des circonscriptions accompagnées d’une liste du parti à soutenir.

"Avant la découverte du courant électrique, j'avais déjà découvert l'alternatif. C'est vous qui allez m'apprendre le choix, l'alternative, peut-être ? Dans une telle situation, la seule ALTERNATIVE est de voter pour le concurrent qui a le plus de chance. Pas de bla-bla et #VoteEtPasseAAutreChose" [Nikola Tesla] “Avant la découverte du courant électrique, j’avais déjà découvert l’alternatif. C’est vous qui allez m’apprendre le choix, l’alternative, peut-être ? Dans une telle situation, la seule ALTERNATIVE est de voter pour le concurrent qui a le plus de chances.
Pas de bla-bla #VoteEtBasta” [Nikola Tesla]

Si tu as un rêve Pas de bla-bla vote pour Mansur (Yavaş), (Mustafa) Sarıgül et passe à autre chose Si tu as un rêve
Pas de bla-bla vote pour Mansur (Yavaş), (Mustafa) Sarıgül et basta

Comment mesurer l’importance de cette tendance dans un écosystème aussi mouvant et informel que Twitter ? Une interrrogation du moteur de recherche interne à Twitter ne donne qu’une vue partielle car la plateforme limite drastiquement l’étendue des recherches pour des raisons de performance. Pour cette raison, nous avons eu recours à un outil externe qui permet d’interroger un corpus plus large. Sachant que l’utilisation des hashtags n’a rien d’obligatoire lorsqu’on compose un message, nous pouvons déduire rapidement que les 3322 tweets3 échangés entre le 16 et le 25 mars 2014 ne sont qu’une portion. Et en effet, ce nombre monte à 32 519 lors d’une recherche sur l’occurrence du mot “tatava” sans le caractère distinctif #. C’est quantitativement peu en regard des possibilités de mobilisation des internautes turcs et peut être qualifié de micro-phénomène comme il en naît tous les jours sur Internet.

Un compte “Bas Geç Platformu” a été créé sur Facebook le 17 mars 2014. Il revendiquait à la date du 25 mars 2576 mentions “J’aime” et une audience de 5739 “Personnes qui en parlent”4.

tatava_yodaBla-bla ne fais pas
Pour le concurrent qui le plus de chances a #VoterEtBasta tu feras

Ce n'est pas important de savoir Qui a raison ou tort Contente-toi de #VoterEtPasserAAutreChose, Contente-toi de #VoterEtPasserAAutreChose, #VoterEtPasserAAutreChose Contente-toi de #VoterEtPasserAAutreChose, #VoterEtPasserAAutreChose Contente-toi de #VoterEtPasserAAutreChose, #VoterEtPasserAAutreChose Contente-toi de #VoterEtPasserAAutreChose, #VoterEtPasserAAutreChose #VaVoter #VoteEtPasseAAutreChoseCe n’est pas important de savoir
Qui a raison ou tort
Contente-toi de #VoterEtBasta, #VoterEtBasta
Contente-toi de #VoterEtBasta, #VoterEtBasta
Contente-toi de #VoterEtBasta, #VoterEtBasta
Contente-toi de #VoterEtBasta, #VoterEtBasta
#VaVoter
#VoteEtBasta

Sur le site collaboratif Ekşi sözlük5, la discussion s’engage dans de multiples fils. Si la plupart des utilisateurs rient des traits d’humour ou adoptent une approche explicative, de premières réactions vives sont déjà visibles.

Les caps circulent via les réseaux sociaux, mais également via des sites de divertissement dont le contenu est composé de galeries d’images ou de listes6.

Au foyer tu diras que tu as voté MHP (Sur la photo, Devlet Bahçeli, président du MHP. Les Foyer de l'Idéal sont les lieux de socialisation et de politisation des jeunes du parti nationaliste)Au foyer tu diras que tu as voté MHP
(Sur la photo, Devlet Bahçeli, président du MHP. Les Foyers Idéalistes sont les lieux de socialisation et de politisation des jeunes du parti nationaliste, étroitement associé par le passé aux Loups Gris)

Bon ça va, à la mosquée tu diras que tu as voté AKP, qui le saura ? (Sur la photo, à gauche, Kemal Kılıçdaroğlu, président du CHP)Allez va, à la mosquée tu diras que tu as voté AKP, qui le saura ?
(Sur la photo, à gauche, Kemal Kılıçdaroğlu, président du CHP)

sirri_tudirasOhlala c’est quoi encore ce bla-bla !
Vote Sarıgül et basta !
Autour de toi tu diras que tu as voté pour moi
(Sırrı Süreyya Önder, candidat HDP à la mairie métropolitaine d’Istanbul)

Des réactions émergent au cours du weekend, d’abord sur des blogs sous forme de billets d’humeur ensuite dans certains quotidiens ou organes d’information en ligne (Radikal, BirGün, solhaber, bianet) affichant une sensibilité de gauche. Unanimement négatives, ces réactions font appel à plusieurs arguments.

En premier lieu, le ton comminatoire du message incompatible avec le vote démocratique :

“On va voter et basta. Excusez-moi, vous nous prenez pour des akbil [porte-monnaie électronique de forme oblongue utilisé pour les transports urbains à Istanbul] ou quoi?”7

La comparaison avec un objet inanimé à fonction purement utilitaire souligne à quel point le message passe mal auprès du journaliste Yiğit Karaahmet (Taraf). Un autre témoignage de la blogueuse Özgecan Kara, militante de gauche écologiste évoque les pressions extérieures pour un vote utile lors de sa première expérience de vote et se prononce pour un vote de conviction.

“Un ami de la famille m’a dit que la démocratie ce n’était pas ça, qu’il fallait que je donne ma voix au parti qui représente le mieux mes valeurs et mes opinions et que lui, par exemple, voterait ÖDP pour cette raison.” 8

Robin : Mais Sarıgül est vraiment antipathique Batman : Pas de bla-bla, vote et basta Robin : Mansur est un ancien nation... Batman : Pas de bla-bla, vote et basta (Mansur yavaş, candidat à la mairie d'Ankara est passé du MHP au CHP)Robin : Sarıgül est vraiment super antipathique
Batman : Pas de bla-bla, vote et basta
Robin : Mansur est un ancien nation…
Batman : Pas de bla-bla, vote et basta
(Mansur Yavaş, candidat à la mairie d’Ankara est passé du MHP au CHP)

Ces convictions seraient donc incompatibles avec les valeurs du CHP et du MHP, les deux partis sur lesquels sont censés se reporter la plus grande partie des voix :

“Ma suggestion à ceux qui sont à l’origine de cette initiative “Pas de blabla, vote et n’y pense plus” qui vise à faire voter MHP ou CHP sans se poser de question pour contrer l’AKP : ce n’est pas aux électeurs qu’il faut l’adresser mais directement au CHP ou au MHP, les candidats se ressemblent, les programmes sont les mêmes, les logiques sont pareilles ; le rassemblement de ces partis soulagera les fractions nationaliste et kémaliste de la société qui le verront d’un bon œil, comme l’a montré le geste de salut que le leader CHP Kemal Kılıçdaroğlu vous a adressé aujourd’hui à Ankara. À vous maintenant de dire “pas de blabla, unissons-nous”, cela sera entendu.”9

Çetin Yılmaz conclut sa démonstration sur un incident survenu le 20 mars dernier. En meeting à Ankara, K. Kılıçdaroğlu a, selon ses dires, fait ce geste en réponse à un salut similaire de sympathisants MHP qui manifestaient leur intention de voter CHP malgré leur appartenance idéologique au MHP. Le geste du “loup gris” revendiqué par le MHP n’est pas un geste anodin et renvoie aux années 70, synonymes de violences commises par des milices d’obédience néo-fasciste, résolument anti-communistes et anti-kurdes.

La question kurde est centrale dans le programme du HDP. À travers l’exemple de ses parents, kémalistes convaincus, Arife Köse nous dresse un portrait du kémaliste moyen, produit de l’idéologie du CHP distillée sur plusieurs décennies. Dans son article, elle développe ce que cela lui coûterait de faire un vote utile CHP et conclut à une impossibilité.

“Ils n’apprécient pas du tout les pourparler de paix en cours avec monsieur Öcalan. Ils croient que l’AKP va diviser le pays. Vis-à-vis des Kurdes, qui ont migré vers l’ouest après que les villages du Kurdistan ont été incendiés et évacués, ils sont influencés par des préjugés racistes comme “Ils sont venus ici et nous ont ôté le pain de la bouche”, “Ils font plein d’enfants et vivent entassés les uns sur les autres”, “Les Kurdes qui ont émigré ici sont riches grâce à l’argent que le PKK leur envoie.” »10

Yiğit Karaahmet pointe lui aussi du doigt l’éloignement idéologique total, sans entrer dans le détail. Le nom du parti en lui-même est un repoussoir.

“Regardons un peu ce qu’on nous recommande. Admettons que j’habite genre à Afyon, on me demande de voter MHP. Quel rapport ? Mais qu’est-ce que j’ai à voir avec ce parti ? Pourquoi je devrais voter pour un parti que je n’ai jamais soutenu de toute ma vie et dont aucune des vues ne correspond à mon orientation politique ?”11

tatava_ilberDe toute façon vous êtes des ignares, laissez tomber, votez et basta !
(İlber Ortaylı, historien renommé fait l’objet d’un mème Internet forçant le trait sur sa propension à fustiger les faux intellectuels. Il s’agit ici d’un détournement pour la campagne #VoteEtBasta)

Ils récusent la validité de l’accusation de diviser les voix, y voyant un moyen de museler la gauche. Ces raisons flirtent parfois avec la paranoïa, voyant toutes les autres forces en présences unies activement contre une émergence de la gauche. Avec une telle lecture, se détourner de la gauche en votant pour le parti majoritaire est perçu comme une compromission, une trahison

“il faut connaître la vraie raison qui se cache derrière la pression à ne pas “diviser les voix” qu’on exerce sur la gauche.

Une gauche qui voit l’association Confrérie Gülen-CHP-MHP en tant que projet américano-capitaliste, une gauche “indépendante” et qui “ne courbe pas l’échine”est une nuisance qui se renforcera en se créant des opportunités. Le CHP en cheville avec la confrérie Gülen et le MHP auront du mal à lui barrer le chemin.
[…]
Ont-ils besoin des voix de gauche ?
Ne divise pas les voix, sois complice du crime.
Ne divise pas les voix, salis-toi les mains.
On ne va pas faire de blabla,  votons et basta, hein ?” 12

Enfin, ils concluent en réaffirmant leur refus d’un vote calculé et font leur la devise de l’abbaye de Thélème “Fais ce que voudras” :

“Pour cette raison, que chacun vote comme il l’entend, nous n’avons aucune intention de nous en mêler…”  13

“Je m’adresse à nous, la génération Y, à ceux qui ont voté pour la première fois en 2007 : hé les loulous, si on faisait du bla-bla ? Si on faisait du bla-bla pour se rappeler que ces élections sont des élections locales. Pour se demander quel est le candidat pour qui on votera à l’échelon local qui nous fournira le plus de services, qui entendra nos requêtes et nous demandera notre avis. Si on débattait de nos attentes vis-à-vis des pouvoirs locaux. Si on parlait, si on apprenait ensemble nos droits à la ville ? Si on commençait à jeter les bases d’une démocratie pour un futur plus lointain que demain, pour un horizon à dix ans ? C’est ce qu’on disait, ce n’est que le début, la lutte continue.”14

La dernière phrase est une référence explicite aux protestations de Gezi de l’été 2013. La candidature de Sırrı Süreyya Önder à Istanbul pour le HDP repose d’ailleurs en grande part sur le rôle qu’il a joué au début de la mobilisation. mais les images générées par le mouvement #tatavayapmabasgec sont elles aussi imprégnées de cet “esprit de Gezi” par leur côté spontané, les références culturelles et l’approche humoristique du message.

Hé mec l'ampoule c'est moi qui l'ai inventée et je ne fais pas autant de bla-bla Pas de bla-bla #VoteEtBasta pour le candidat le plus fortHé mec l’ampoule c’est moi qui l’ai inventée et je ne fais pas autant de bla-bla
Pas de bla-bla #VoteEtBasta pour le candidat le plus fort
(L’ampoule est le symbole de l’AKP)

Face au slogan qui vise à susciter un vote utile et calculateur, et derrière le discours argumenté le lexique employé est celui de l’émotion. Le parallèle établi avec la campagne “Yetmez ama evet” [Ça ne suffit pas mais d’accord]15 menée lors du referendum pour la réforme constitutionnelle de 2010 et devenue depuis synonyme de fourvoiement sert à démontrer à quel point soutenir un courant contraire à ses idées peut mener à des conséquences pires que la situation actuelle initiale.
Épidermiques, amères, ces réponses laissent surtout transparaître une impossibilité totale de dépasser les clivages idéologiques pour un hypothétique bien commun dans lequel les idées de gauche, faute d’avoir été estampillées par le vote, n’auront pas de place dans la société. À l’opposé du compromis, la solution proposée est la fidélité à ses idées et la poursuite de la lutte afin de voir progresser la cause à son propre rythme.

Les partis adoptent-ils un langage différent ? Lorsque Zeynep Gambetti, intellectuelle conseillère du HDP a appelé personnellement Sırrı Süreyya Önder, le candidat à la mairie métropolitaine d’Istanbul, à se retirer au profit de Mustafa Sarıgül16, elle a fait l’objet de critiques extrêmement virulentes de la part des sympathisants mais aussi des dirigeants du parti17. Pourtant, dès novembre dernier, la presse bruissait de rumeurs sur de possibles tractations ou alliances CHP-HDP, avançant parfois le scénario du retrait de Önder contre la promesse d’incorporer de quelques candidats HDP aux listes CHP18– comme en 1991 entre le SHP et le HEP19 – ou l’option de soutien mutuel sans alliance formelle20.

Le CHP a publiquement déclaré à de multiples reprises que toute option d’alliance était inenvisageable et n’avait d’ailleurs jamais fait de proposition en ce sens, allant jusqu’à la qualifier de néfaste21. La réponse du HDP varie selon les interlocuteurs22 mais tend généralement à rejeter la responsabilité de la situation sur le CHP23.

Hé mec le Socialisme c'est moi qui l'ai inventé et je ne fais pas autant de bla-bla que les socialistes de Turquie. Puisque je suis inscrit à Erzurum ma voix va au MHP. Toi non plus ne fais pas de bla-bla, #VoteEtBasta pour le candidat le mieux placéHé mec le Socialisme c’est moi qui l’ai inventé et je ne fais pas autant de bla-bla que les socialistes de Turquie. Puisque je suis inscrit à Erzurum ma voix va au MHP.
Toi non plus ne fais pas de bla-bla, #VoteEtBasta pour le candidat le mieux placé

Ce constat d’irréductibilité intervient ironiquement alors que les deux partis font campagne sur le thème du pluralisme et du rassemblement, mais ce modeste exemple laisse à penser qu’il ne s’agit que de pieuses intentions.

En guise de conclusion, nous ne voudrions pas laisser d’ambiguïté sur le fait que la question du vote utile dépasse largement le cas des électeurs socialistes développé ici. En faisant des recherches pour cet article, nous pensions trouver un éventail plus diversifié de réactions, hors les voix de gauche sont les seules à s’être élevées en réaction au mouvement #tatavayapmabasgec. La question du vote utile se pose pour d’autres formations et d’autres courants, tels le İşçi Partisi [Parti du travailleur] ou encore le Saadet Partisi [Parti de la Félicité] dont une partie des membres a fait scission pour rejoindre l’AKP voici quelques années. Notons que le mouvement #tatavayapmabasgec appelle d’ailleurs à voter Saadet dans les circonscriptions où il est en position de force, de même que pour le BDP dans le sud-est ou le BBP à Sivas. Ajoutons aussi que le dilemme moral développé dans cet article peut trouver – et c’est d’ailleurs la solution adoptée par certains – une autre issue en jouant sur la multiplicité des scrutins. Cette échéance électorale comporte quatre volets : il sera procédé à l’élection des muhtar (maires de quartier, apolitiques), des maires, des maires métropolitains (ou à défaut du conseil régional) et des conseillers municipaux. Résultats le 31 mars…

  1. Traduction approximative : Pas de bla-bla, vote et passe à autre chose. Le Güncel Türkçe Sözlüğü définit le verbe tatava etmek comme le fait de prendre la parole de trop parler à mauvais escient/dans un lieu inapproprié (gereksiz yere çok konuşmak)
  2. De l’anglais screen cap(ture), capture d’écran
  3. Recherche sur le terme #tatavayapmabasgec effectuée le 25/03/2014 http://topsy.com/
  4. statistiques publiques de la page fournies par Facebook, 25/03/2014
  5. Créé en 1999 par Sedat Kapanoğlu, Ekşi sözlük est une communauté virtuelle à mi-chemin entre le forum de discussion et le dictionnaire. Comptant plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs, Ekşi sözlük est un lieu d’échange d’information et de points de vues.
  6. ‘Sosyal Medyanın, Yaratıcılığın Doruklarında Olduğu 24 Görselle “Tatava Yapma Bas Geç!”’, Onedio http://onedio.com/haber/24-komik-gorselle-tatava-yapma-bas-gec–271211 [consulté le 20 mars 2014]
  7. Tatava yapmayıp, basıp geçecekmişiz. Pardon biz Akbil miyiz de basıp geçelim?” Karaahmet, Yiğit, ‘İttir Geç’ http://www.taraf.com.tr/yazilar/yigit-karaahmet/ittir-gec/29232/ [consulté le 24 mars 2014]
  8. Bir aile dostumuz demokrasinin böyle bir şey olmadığını, benim değerlerim ve düşüncelerimle en çok uyuşan partiye oy vermem gerektiğini ve mesela kendisinin bu nedenle ÖDP’ye oy vereceğini söyledi” Kara, Özgecan, ‘Tatava Yapsak Ya Beybiler?’ http://yesilgazete.org/blog/2014/03/24/tatava-yapsak-ya-beybiler/ [consulté le 25 mars 2014]
  9. “Şu AKP’ye karşı MHP veya CHP’ye sorgulamadan oy vermeyi amaçlayan “Tatava yapma bas geç” girişimini başlatan arkadaşlara önerim, bunu seçmene değil, direk muhatabı olan CHP ve MHP’ye iletmeleri, adayları benzer, programları benzer, mantıkları benzer bu partilerin birleşmesi toplumun milliyetçi ve Kemalist kesimlerinde büyük rahatlama yaratacak ve sevinçle karşılanacaktır, size işareti CHP lideri Kemal Kılıçdaroğlu bugün Ankara’da bozkurt işaret yapmakla verdi, sıra sizin “Tatava yapma birleş” demenizde, dikkate alacaklardır.” Yılmaz, Çetin, ‘Tatava Yapma Birleş’ http://jiyan.org/2014/03/19/tatava-yapma-birles/ [consulté le 24 mars 2014]
  10. “Sayın Öcalan ile devam eden barış görüşmelerinden hiç memnun değiller. AKP’nin ülkeyi böleceğine inanıyorlar. Kürdistan’da yakılan ve boşaltılan köylerin ardından batıya gerçekleşen göçten sonra ortaya çıkan, Kürtlere yönelik “Buralara geldiler, ekmeğimizi elimizden aldılar”, “Zaten bir sürü çocuk doğurup hepsi aynı evde yaşıyor”, “Buraya göç eden Kürtlerin zengin olmasının sebebi PKK’den onlara gelen para” gibi her tür ırkçı fikirden fazlasıyla etkilenmiş durumdalar.” Köse, Arife, ‘CHP’ye Oy Vermekle, HDP Yerine CHP’ye Oy Vermek Arasındaki Fark’, Marksist.org http://www.marksist.org/yazarlar/arife-kose/14358-chpye-oy-vermekle-hdp-yerine-chpye-oy-vermek-arasindaki-fark [consulté le 24 mars 2014]
  11. “Bize önerdikleri şeylere bakalım. Mesela Afyon’da falan yaşıyor olsam benden MHP’ye oy vermemi istiyor. Ne alaka? Benimle ne gibi bir ilgisi var bu partinin? Neden hayatım boyunca desteklemediğim, hiçbir fikrimin uyuşmadığı bir siyasi görüşe oy atayım?” Karaahmet, Yiğit, supra
  12. “sol üzerindeki “oyları bölme” baskısının asıl nedeninin başka olduğunu bilmek gerek.
    Cemaat-CHP-MHP işbirliğini Amerikancı-piyasacı bir proje olarak gören, “bağımsız” ve “boyun eğmeyen” bir sol, başa beladır, kendine alan açacak, güçlenecektir. Cemaat ve MHP ile yol alan CHP’nin bunu engellemesi zordur
    […]
    Solun oylarına ihtiyaçları var mı?
    Oyları bölme, suça ortak ol.
    Oyları bölme, kirlenmenin parçası ol.
    Tatava etmeyelim, basıp geçelim öyle mi?”
    Okuyan, Kemal, ‘Tatava, Hep Aynı Hava!’, soL Haber Portalı http://haber.sol.org.tr/yazarlar/kemal-okuyan/tatava-hep-ayni-hava-89715 [consulté le 24 mars 2014]
  13. “Bu sebeple; kim ne oy kullanacaksa kullansın, karışacak halimiz yok…” Gülseven, Hakan, ‘“Tatava” Küstahlığı’, http://www.yurtgazetesi.com.tr/ http://www.yurtgazetesi.com.tr/%E2%80%98tatava-kustahligi-makale,7545.html [consulté le 25 mars 2014]
  14. “Biz Y kuşağına sesleniyorum, 2007’de ilk oyunu kullananlara: Bu sefer tatava yapsak ya beybiler? Tatava yapsak, bu seçimlerin yerel seçimler olduğunu hatırlatsak. Yerelde bize en çok hizmet edecek, taleplerimizi dinleyecek, fikirlerimizi soracak adaya oy vereceğimizi konuşsak. Yerel yönetimlerden ne beklediğimizi tartışsak? Şehirdeki haklarımızı konuşsak, öğrensek hep beraber? Sadece yarın için değil, on sene sonrası için de demokrasi temelini atmaya başlasak? Hani demiştik ya, bu daha başlangıç, mücadeleye devam.” Kara, Özgecan, supra
  15. Zengin, Nilüfer, ‘Yeni Bir Yetmez Ama Evet Vakası: “Tatava Yapma Sarıgül’e Bas Geç!”’, Bianet – Bağımsız İletişim Ağı http://www.bianet.org/bianet/siyaset/154289-yeni-bir-yetmez-ama-evet-vakasi-tatava-yapma-sarigul-e-bas-gec [consulté le 24 mars 2014]
  16. Küçük, Mustafa, ‘HDP’li Gambetti’den CHP Çağrısı’, HÜRRİYET http://www.hurriyet.com.tr/gundem/26054835.asp [consulté le 25 mars 2014]
  17. Etkin Haber Ajansı, ‘Kürkçü’den Gambetti Açıklaması Haber Detay’ http://www.etha.com.tr/Haber/2014/03/22/politika/kurkcuden-gambetti-aciklamasi/ [consulté le 26 mars 2014]
  18. Hayatsever, Hüseyin, ‘POLITICS – Main Opposition CHP Rules out Forming Election Alliance with HDP’ http://www.hurriyetdailynews.com/main-opposition-chp-rules-out-forming-election-alliance-with-hdp.aspx?pageID=238&nID=58335&NewsCatID=338 [consulté le 26 mars 2014]
  19. ‘SHP-HEP İttifakı sosyal demokratlara ne getirdi’, odatv.com http://www.odatv.com/n.php?n=shp-hep-ittifaki-sosyal-demokratlara-ne-getirdi–2511101200 [consulté le 26 mars 2014]
  20. Polat, Fetih, ‘CHP Ile HDP Görüşmesinden Seçimlerde Bir Ortaklık Çıkmadı’ http://www.evrensel.net/haber/75799/chp-ile-hdp-gorusmesinden-secimlerde-bir-ortaklik-cikmadi.html  [consulté le 26 mars 2014]
  21. ‘Kemal Kılıçdaroğlu: HDP’yle Ittifak Yapmadık Çünkü… – Politika Haberleri’, Radikal http://www.radikal.com.tr/politika/kemal_kilicdaroglu_hdpyle_ittifak_yapmadik_cunku_akpyle_isbirligi_yapiyor-1183147 [consulté le 26 mars 2014]
  22. ‘Sırrı Süreyya Önder, HDP – CHP Ittifak Görüşmesini Ilk Kez Açıkladı – Politika Haberleri’, Radikal http://www.radikal.com.tr/politika/sirri_sureyya_onder_hdp___chp_ittifak_gorusmesini_ilk_kez_acikladi-1178199 [consulté le 26 mars 2014]
  23. Yörük, Erdem, ‘HDP Oyunu CHP’den Mi Alıyor AKP’den Mi?’, T24 http://t24.com.tr/yazi/hdp-oyunu-chpden-mi-aliyor-akpden-mi/8856 [consulté le 26 mars 2014]

 

 


Isabelle Gilles

Chargée d'édition numérique et des projets de numérisation Webmaster

More Posts - Website - Twitter - Facebook

Auteur : Isabelle Gilles

Chargée d'édition numérique et des projets de numérisation Webmaster