À propos

Brits will queue anywhere

Ἡροδότου Ἁλικαρνησσέος ἱστορίης ἀπόδεξις ἥδε, ὡς μήτε τὰ γενόμενα ἐξ ἀνθρώπων τῷ χρόνῳ ἐξίτηλα γένηται, μήτε ἔργα μεγάλα τε καὶ θωμαστά, τὰ μὲν Ἕλλησι τὰ δὲ βαρϐάροισι ἀποδεχθέντα, ἀκλεᾶ γένηται, τά τε ἄλλα καὶ δι’ ἣν αἰτίην ἐπολέμησαν ἀλλήλοισι.

« Hérodote d’Halicarnasse présente ici les résultats de son Enquête afin que le temps n’abolisse pas le souvenir des actions des hommes et que les grands exploits accomplis soit par les Grecs, soit par les Barbares, ne tombent pas dans l’oubli ; il donne aussi la raison du conflit qui mit ces deux peuples aux prises. »

Le programme d’intelligence du monde qu’Hérodote présente en tête de ce que l’on peut considérer comme la première publication de sciences humaines de l’histoire, est aujourd’hui, plus que jamais, d’actualité. Alors que notre environnement s’est passablement obscurci et complexifié, nous ressentons, plus que jamais, le besoin d’en comprendre les tenants et les aboutissants et d’éclairer les événéments qui le traversent en mobilisant, comme Hérodote, toutes les ressources qu’apportent l’étude de l’histoire, de l’économie, de la géographie, de la société, des arts et des langues des peuples qui le composent.

Ces éclairages, qui permettent de mieux comprendre tel conflit apparemment inextricable, tel phénomène culturel marquant, l’émergence de telle pratique religieuse ou la dégradation soudaine des conditions de vie dans telle région du monde, des centaines d’équipes de recherche françaises les proposent en menant des « enquêtes » dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. La plupart du temps, les résultats de leurs recherches sont difficilement accessibles à un large public, car consignés au sein de publications disponibles uniquement au sein des bibliothèques universitaires, et d’ailleurs le plus souvent écrites à seule destination d’un public académique.

Un nombre grandissant de chercheurs adopte cependant de manière complémentaire d’autres modes d’expression, moins hermétiques, plus accessibles, mais aussi plus brefs et rapides, davantage sur le mode de la conversation, que l’imposante monographie ou même que l’article publié dans une revue spécialisée. C’est pour l’essentiel en publiant de courtes notes ou « billets » au sein de blogs personnels ou collectifs, que ces chercheurs donnent un aperçu beaucoup plus accessible de leurs recherches. Créée en 2008, la plateforme Hypotheses.org se veut un lieu de convergence et de mise en visibilité de ces centaines de « carnets de recherche » en sciences humaines et sociales qui diffusent de l’information sur les recherches au moment où elles sont menées.

L’Institut français et le Centre pour l’édition électronique ouverte s’associent pour proposer le portail L’intelligence du monde aux publics du réseau des correspondants de l’Institut dans le monde : attachés culturels, instituts français à l’étranger, alliances françaises. Il constitue une sélection de billets en provenance des carnets de recherche de la plateforme Hypotheses.org.

L’intelligence du monde propose aux publics francophones de tous les pays le regard de la recherche française sur l’actualité internationale sous tous ses aspects. Il est susceptible de lui permettre de découvrir de jeunes auteurs méconnus qui proposent des analyses originales et éclairantes.

Laisser un commentaire