Les enjeux énergétiques au coeur de la (post-)révolution en Tunisie

éoliennes de la STEG dans le village d’El Alia près de Bizerte
Le débat sur la stratégie énerg…

 

éoliennes de la STEG dans le village d'El Alia près de Bizerteéoliennes de la STEG dans le village d’El Alia près de Bizerte

Le débat sur la stratégie énergétique tunisienne, que j’évoquais ici, est toujours ouvert. Le projet de loi visant à promouvoir les énergies renouvelables est actuellement en discussion. Il fait l’objet d’une vive opposition du syndicat des travailleurs du secteur électrique, qui représente essentiellement les employés de la Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz, la société publique gérant l’essentiel du secteur (production, transport, distribution). Leur crainte principale est la privatisation de leur entreprise, qui n’est pas à l’ordre du jour malgré quelques alertes récentes (voir ce billet). Mais ils voient la libéralisation du secteur et l’encouragement aux renouvelables comme une menace pour l’intégrité de leur entreprise et le premier pas d’un démantèlement plus large du secteur. Continuer la lecture de « Les enjeux énergétiques au coeur de la (post-)révolution en Tunisie »

De quoi l’indépendance énergétique est-elle le nom ? Courte réflexion géographique.

 
« Sortir du nucléaire, c’est signer la fin immédiate de notre indépendance énergétique. »
François…

 

 

« Sortir du nucléaire, c’est signer la fin immédiate de notre indépendance énergétique. »

Françoise Grossetête, députée européenne UMP, 16 novembre 2011

« Le nucléaire permet d’assurer notre priorité stratégique : l’indépendance énergétique »

Christian Bataille, député PS, 15 février 2012

Continuer la lecture de « De quoi l’indépendance énergétique est-elle le nom ? Courte réflexion géographique. »

Sports d’hiver et Politiques climatiques : les cas de la vallée de la Tarentaise

Auteur : Anouk Bonnemains, Doctorante EDYTEM, Université de Savoie. La période des jeux olympiques d…

Auteur : Anouk Bonnemains, Doctorante EDYTEM, Université de Savoie. La période des jeux olympiques de février 2014 nous rappelle l’importance économique, sociale et sociétale des sports d’hiver. Les entreprises françaises ont été et sont très présente sur la scène internationale. La France est l’une des premières nations pour les sports d’hiver avec les Etas Unis et l’Autriche[1] : En 2011 la France représentait 13,6% du poids des journées skieurs mondiales, 14,4% pour les Etats Unis. La France comptabilise 14 stations majeures, dépassant l’Autriche (12 stations majeures). A à l’échelle nationale : Le département de la Savoie rassemble 39, 2 % de part de marché devant la Haute Savoie (23,3%). 37% de la fréquentation touristique hivernale se regroupent dans 13 très grandes stations dont 8 se trouvent en Savoie[2]. Au sein de ce même département la fréquentation est concentrée sur la Tarentaise[3]. La Tarentaise a donc un poids important dans l’industrie des sports d’hiver, engendrant une quasi mono-économie sur le territoire. Il semble donc intéressant de questionner ces « très grandes stations » au regard des changements climatiques et de leur liens avec le territoire dans un contexte de construction territoriale. Certain élus locaux cherchent à renforcer leur légitimé à travers une politique climatique  et la mise […]

L’information sur le nucléaire en débats : Réversibilité de la décision et (non) publics. Autour du centre de stockage des déchets de Bure. IDRéP.

Bilan En quoi l’information constitue-t-elle un enjeu essentiel à la participation/non participation…

Bilan En quoi l’information constitue-t-elle un enjeu essentiel à la participation/non participation des publics aux choix technoscientifiques ? Prenant pour cas d’étude les « débats publics » (DP) autour de la réversibilité de l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Cigéo, … Continue reading