L’étude de l’ancienne église Saint-Martin à Moissac

Connue comme étant le chef lieu de la plus ancienne paroisse de Moissac, l’église extra-muros …

Connue comme étant le chef lieu de la plus ancienne paroisse de Moissac, l’église extra-muros Saint-Martin présente la particularité remarquable d’avoir été aménagée dans le balnéaire d’une villa de la fin de l’Antiquité. Menacée par l’extension de la ligne de chemin de fer, l’édifice a été classé Monument Historique en 1922. Depuis cette date, l’église est ses abords ont fait l’objet de plusieurs opérations archéologiques, notamment dans les années 1940, lorsque qu’A. Viré entreprit la fouille partielle de la nécropole puis cimetière paroissial située au sud du chevet.

En 2011, la reprise de l’étude du bâti a permis de revoir l’histoire de la construction de cette église. Il est aujourd’hui  non seulement certain que l’édifice de culte a été bâti sur un hypocauste, mais aussi qu’une grande partie des maçonneries correspond au remploi de murs antiques, parfois conservés sur plusieurs mètres d’élévation. L’édifice actuel présente aussi des phases de restauration attribuables au Moyen Âge, la construction d’un portail puis d’une chapelle à la fin du Moyen Âge, et l’ajout d’un porche à l’Epoque moderne.

Une nouvelle campagne de fouille est prévue pour l’été 2012. L’objectif fixé est de reprendre les données mal documentées issues des opérations anciennes, à la fois celles effectuées à l’intérieur de la nef et celles réalisées dans l’emprise de l’ancien cimetière paroissial, dans le but de compléter et de préciser les observations architecturales.