Sur la pulsion de traduire.

  Pourquoi traduit-on quand rien ne nous y oblige ? Je crois qu’il existe une pulsion de tradui…

  Pourquoi traduit-on quand rien ne nous y oblige ? Je crois qu’il existe une pulsion de traduire, notamment parce que j’en fais l’expérience. C’est cette pulsion de traduire que je voudrais examiner, à partir de la façon dont je la vis. Je ne prétends aucunement la généraliser à la pratique de la traduction en général, mais je sais qu’elle recoupe en partie l’expérience de certains. J’ai commencé à traduire dans le cadre de ma maîtrise de littérature comparée, qui était consacrée à la construction […]