“Madame, mais le traducteur, il a le droit… ?” L’éthique du traducteur en cours de commentaire de traduction.

 Le questionnement continu et progressif de mes opinions sur la traduction est souvent relancé par l…

 Le questionnement continu et progressif de mes opinions sur la traduction est souvent relancé par les questions des étudiants, en cours de commentaire de traduction. Et c’est vraiment une des choses que je préfère dans ce métier : quand une question, en apparence naïve, en apparence incongrue, déclenche chez moi une chaîne d’interrogations, et révèle chez l’étudiant des représentations du langage, de la traduction, d’autant plus intéressantes que, pour les L1, ils n’ont pas encore beaucoup rencontré de théoriciens de la traduction dans leurs cours et […]

L’enseignante enseignée. Réflexions en marge des cours de commentaire de traduction.

Au moment où je corrige mon premier (très gros) paquet de copies de commentaires de traduction, je c…

Au moment où je corrige mon premier (très gros) paquet de copies de commentaires de traduction, je commence à prendre la mesure de ce qu’apporte l’enseignement du commentaire de traduction au développement de la réflexion que je tente de construire sur l’hétérogénéité des langues et sur la théorie du langage en général. Je ne peux pas dire qu’en prenant en charge cette année des cours de commentaire de traduction, j’aie été en terrain inconnu : quatre ans à préparer une thèse construisant l’histoire de la […]

“Il m’importe peu de changer de peau : c’est moi-même que je veux retrouver”. Ling Xi, le bilinguisme, la traduction.

Je découvre aujourd’hui Ling Xi, romancière chinoise, écrivant en français (du moins pour l’instant)…

Je découvre aujourd’hui Ling Xi, romancière chinoise, écrivant en français (du moins pour l’instant). Son premier roman La Troisième moitié a paru en 2010 chez Maurice Nadeau. Le blog de la Quinzaine littéraire a publié le texte écrit de sa conférence d’août 2011 au banquet du livre de Lagrasse ; le même blog met également en ligne une série d’entretiens filmés. Je n’ai pas lu le roman en question, et m’abstiendrai de développements spéculatifs sur le travail de Ling Xi. Je souhaite cependant faire […]

“Deux langues sont aussi semblables que deux visages et diffèrent tout autant l’une de l’autre”. Georges-Arthur Goldschmidt et l’esprit des langues

Les prochains billets seront consacrés à la pensée de la traduction, et plus généralement à la pensé…

Les prochains billets seront consacrés à la pensée de la traduction, et plus généralement à la pensée de la langue – des langues – chez Georges-Arthur Goldschmidt. Ancien professeur d’allemand, puis traducteur (il l’est devenu relativement tard) entre autres de Nietzsche, Kafka, Handke, écrivain, Goldschmidt est réellement bilingue. Son autobiographie, La Traversée des fleuves[1], en expose les raisons, de même que ses essais sur la langue et sur la traduction dans lesquels il revient volontiers sur la construction de sa personnalité et de son […]

Métaphores, 2. “Les mots sont là, oiseaux de feu”

La métaphore et l’analogie sont fréquentes dans le discours des traducteurs qui accompagne les tradu…

La métaphore et l’analogie sont fréquentes dans le discours des traducteurs qui accompagne les traductions, lorsqu’ils tentent de définir leur tâche et leur méthodes. Je pensais consacrer quelques billets à l’examen de certaines de ces métaphores, rencontrées dans les péritextes de mon corpus de thèse, en les classant selon le comparé et non le comparant. Je voulais commencer – titre du carnet oblige – par les métaphores figurant les différentes langues, leur caractère et leur esprit (et ce faisant j’utilise moi-même un vocabulaire tendant […]