“Il m’importe peu de changer de peau : c’est moi-même que je veux retrouver”. Ling Xi, le bilinguisme, la traduction.

Je découvre aujourd’hui Ling Xi, romancière chinoise, écrivant en français (du moins pour l’instant)…

Je découvre aujourd’hui Ling Xi, romancière chinoise, écrivant en français (du moins pour l’instant). Son premier roman La Troisième moitié a paru en 2010 chez Maurice Nadeau. Le blog de la Quinzaine littéraire a publié le texte écrit de sa conférence d’août 2011 au banquet du livre de Lagrasse ; le même blog met également en ligne une série d’entretiens filmés. Je n’ai pas lu le roman en question, et m’abstiendrai de développements spéculatifs sur le travail de Ling Xi. Je souhaite cependant faire […]

“Deux langues sont aussi semblables que deux visages et diffèrent tout autant l’une de l’autre”. Georges-Arthur Goldschmidt et l’esprit des langues

Les prochains billets seront consacrés à la pensée de la traduction, et plus généralement à la pensé…

Les prochains billets seront consacrés à la pensée de la traduction, et plus généralement à la pensée de la langue – des langues – chez Georges-Arthur Goldschmidt. Ancien professeur d’allemand, puis traducteur (il l’est devenu relativement tard) entre autres de Nietzsche, Kafka, Handke, écrivain, Goldschmidt est réellement bilingue. Son autobiographie, La Traversée des fleuves[1], en expose les raisons, de même que ses essais sur la langue et sur la traduction dans lesquels il revient volontiers sur la construction de sa personnalité et de son […]