Sur la pulsion de traduire.

  Pourquoi traduit-on quand rien ne nous y oblige ? Je crois qu’il existe une pulsion de tradui…

  Pourquoi traduit-on quand rien ne nous y oblige ? Je crois qu’il existe une pulsion de traduire, notamment parce que j’en fais l’expérience. C’est cette pulsion de traduire que je voudrais examiner, à partir de la façon dont je la vis. Je ne prétends aucunement la généraliser à la pratique de la traduction en général, mais je sais qu’elle recoupe en partie l’expérience de certains. J’ai commencé à traduire dans le cadre de ma maîtrise de littérature comparée, qui était consacrée à la construction […]

“Je ne crois pas qu’on doive traduire le sauvage allemand en français apprivoisé”. Heine sur la traduction des Reisebilder

Les Reisebilder (Tableaux de voyage) de Heinrich Heine paraissent en plusieurs parties, chez l’édite…

Les Reisebilder (Tableaux de voyage) de Heinrich Heine paraissent en plusieurs parties, chez l’éditeur hambourgeois Hoffmann und Campe, entre 1826 et 1831 ; sous le titre Tableaux de voyage, ils ont été traduits en français et publiés par l’éditeur parisien Renduel dès 1834 – un éditeur extrêmement intéressant, qui a œuvré à la diffusion de la prose romantique allemande : c’est également l’éditeur parisien des Contes fantastiques d’E.T.A. Hoffmann. Quand paraît la traduction des Reisebilder, Heine est depuis 1831 exilé à Paris ; il maîtrise fort bien […]